FSU 77

Les « fainéants » ne lâcheront rien…

Pour toutes celles et ceux qui pouvaient encore en nourrir, les doutes sont maintenant bien levés quant aux orientations gouvernementales et au choix de société qui prévaut… Réduction des APL, annonce brutale de la suppression des contrats aidés,amputation des pensions des retraité-es par l’augmentation de la CSG… les coups portés en cascade contre les plus fragiles, les plus démunis, les plus précaires, les « riens » ont fait tombé les masques du ni droite, ni gauche derrière lequel se sont fait élire, par défaut, le président et sa majorité.
La nature et l’ampleur des mesures et réformes engagées par ce gouvernement éclairent maintenant sur le prétendu renouveau de la politique qui n’était rien d’autre que le camouflage d’un programme de recul social sans précédent.
Ainsi, la méthode et le contenu des ordonnances réformant le code du travail signées le 21 septembre dernier , contre l’avis quasi unanime des organisations syndicales et d’une majorité de l’opinion ne constituent en rien un renouveau ! Elles seront en revanche un véritable outil au service du patronat qui n’a d’autre ambition que de précariser l’ensemble des salarié-es pour engranger plus de profits. C’est tout simplement la négation d’une partie essentielle de notre histoire des luttes sociales qui a conduit à l’amélioration générale du sort des salarié-es !

De même, les attaques contre la Fonction Publique et ses agent-e-s s’inscrivent dans une stratégie gouvernementale de destruction de notre modèle social. Suppression de 120 000 postes , gel du point d’indice ou augmentation de la CSG…. où est le renouveau dans ces choix qui , en réalité, ne font que poursuivre et amplifier les politiques d’austérité de ces 15 dernières années…. En témoigne le projet de budget 2018 qui vient d’être présenté et qui démontre bien la philosophie générale des choix gouvernementaux, à savoir : davantage pour les plus riches et toujours moins pour tous les autres … Aucune explication sérieuse ne pourra jamais justifier par exemple que les aides au logement des jeunes soient réduites quand , en même temps, on défiscalise les yachts des plus fortunés !

Face à cette offensive libérale assumée, la responsabilité des organisations syndicales est plus que jamais celle d’organiser la riposte. C’est bien dans cet esprit que la FSU a appelé à soutenir et participer à toutes les mobilisations des 12 et 21 septembre contre la casse du code du travail et qu’elle participera aux nouvelles initiatives qui seront décidées après la signature des ordonnances.
C’est dans le même esprit que la FSU 53 appelle les agents de la fonction publique, avec 5 autres organisations syndicales, à faire grève le 10 octobre 2017 pour dire stop aux offensives contre la Fonction Publique !

Poursuivre la mobilisation contre la loi travail , engager celle de la défense des services publics, préparer d’ores et déjà celles qui seront nécessaires pour garantir le maintien des régimes de retraite ou encore celui de notre sécurité sociale…Dans la période, la lourde responsabilité pour les organisations syndicales est aussi et surtout celle de travailler ensemble à articuler et fédérer les luttes des différents secteurs. La FSU et ses syndicats y sont prêts !