Quand le travail tue…

Cette rentrée scolaire est particulièrement dramatique. En effet, trois de nos collègues, enseignants à l’Education nationale, se sont donnés la mort pour des raisons liées à une souffrance au travail en mettant en cause notamment les pressions subies, les injonctions paradoxales reçues de la hiérarchie et les conséquences de la mise en place des nouvelles politiques managériales. Ces drames et les conditions de travail dans les établissement à cette rentrée, rendent encore plus indispensables les instances locales, régionales et nationales qui traitent, défendent et construisent les politiques de prévention des risques psycho-sociaux pour les agents du Service Public en général et de l’enseignement agricole public en particulier : les CHSCT. Or, à peine confortés dans leur existence, à peine dotés de leurs réelles compétences, ces instances sont appelées à disparaître suite à la loi réactionnaire de transformation de la Fonction Publique. Pourtant, il y a tant à faire au sein de notre ministère, dans nos régions et établissements pour construire cette culture de santé-sécurité au travail. Aujourd’hui dotés de compétences, de droits et de temps pour vos élus afin de suivre les dossiers, il est extrêmement difficile de faire respecter les prérogatives de l’instance : étude des documents des COHS locales, réponse aux avis émis par le CHSCTREA, suivi des décisions prises… Mais nous ne lâcherons rien…vos élus continueront à vous défendre, à vous informer, à lutter pour de meilleures conditions de travail. C’est aussi l’objectif de ce bulletin régional publié par vos élus du CHSCTREA des Pays de la Loire.

Bonne lecture,

Yoann VIGNER, élu au CHSCTREA des Pays de la Loire, Co-secrétaire régional du SNETAP-FSU

A-Vot-SANTE-n°2-oct-19