Rassemblement

devant le bureau de Poste de BAZOUGES

Samedi 17 Mars 2018 à 10H

Plus de 1 000 personnes ont signé la pétition de notre collectif contre la fermeture du bureau, Philippe Henry, le Maire et l’ensemble des conseillers municipaux de Château Gontier se sont eux aussi prononcés publiquement, ainsi que Géraldine Bannier, la Députée de la circonscription, et de nombreux élus locaux. En vain. Jusqu’à présent, la Direction de la Poste ne tient aucun compte de ces différentes oppositions et veut toujours passer en force.

Des territoires sans bureaux de postes !

Depuis plusieurs mois, notre collectif s’oppose à la fermeture programmée en 2018 du bureau de Poste de Bazouges, mais aussi de Port-Brillet, Laval Magenta, Laval Bourny et Laval Théâtre. Ce ne seraient pas les premières fermetures réalisées, trop souvent en catimini, comme en août 2016 à Azé dans le Pays de Château Gontier déjà.

Jusqu’où ?

Si ces fermetures s’effectuent, d’autres suivront. La Poste a annoncé aussi des réductions d’horaires d’ouverture des bureaux à Renazé et Cossé le Vivien dans le sud du département,. Quand ces bureaux seront moins ouverts, moins d’usagers se déplaceront forcément, et ce sera ensuite un bon prétexte pour la Poste d’ envisager une fermeture totale…

Les mayennais dans leur diversité, et notamment les entreprises, les jeunes, les personnes âgées ont toujours besoin d’un service postal complet de proximité. Certes les points relais peuvent être accueillants, rigoureux, compétents mais il reste que gérer un commerce est leur profession. Ils n’ont pas choisi le métier de postier avec ses exigences de neutralité et de discrétion. Et il ne sera plus possible d’effectuer des retraits en espèces de CCP ou livrets de caisse d’épargne de plus de 150 €, de payer par virement (gaz, électricité), etc…

Le mépris

Malgré plusieurs demandes, la Direction régionale de la Poste, compétente sur ce sujet, refuse de recevoir notre collectif qui représente pourtant des usagers ! Alain Dilis, le président de l’AMF, parle de la « méthode d’intimidation » employée par la Poste. Ce n’est pas ça le service public !

A contrario, à St Pierre la Cour, la Poste vient de reculer devant l’opposition résolue du Maire et des usagers, le bureau de Poste sera maintenu ! C’est un exemple à suivre. Il est possible de gagner.

L’avenir de nos territoires, cela ne peut pas être la disparition des services publics ou un service au rabais. Actuellement, il y a beaucoup de grands discours autour de la ruralité, mais il faut maintenant des actes concrets. Les dirigeants de la Poste doivent le comprendre enfin.

Venez nombreux pour maintenir le bureau de Poste

Demain, il sera trop tard pour regretter la fermeture.

Collectif mayennais de Défense et de Développement des Services Publics

(soutenu par l’UD-CGT, FSU, Solidaires, PCF, PG, EELV, ATTAC).

 

 

CDDSP Poste 17 mars